BHL : « L’ élection de Trump exprime le mépris de la démocratie »

Oui , ça s’appelle le Paradoxe de Botul. Les plus grand physiciens se sont penchés dessus , c’est insoluble. On a tout essayé , l’expérience de Sarajevo par exemple, qui a démontré que Botul pouvait être à deux endroits en même temps , sa chambre d’hôtel et au front. On a vérifié avec l’expérience de la Place Maïdan , même résultats. Idem à Tripoli , pareil en Irak. C’est inconcevable, on peut le photographier mais il n’est nulle part et partout à la fois , depuis toujours et pour l’ éternité en même temps .

La seule solution serait, paraît-il, de le bombarder aux neutrons , de lui péter le noyau , de lui accélérer le boson à coups de quarks , mais personne n’a osé vu que ça pourrait faire disparaitre le cosmos dans le trou noir de son cul maigrichon aux fesses pendantes .

Et ça , ça craint .

Publicités

One response to “BHL : « L’ élection de Trump exprime le mépris de la démocratie »”

  1. kobus van cleef says :

    conclusion un peu tendancieuse
    ça supposerait que , un jour dans votre vie , vous ayez vu l’anus du métaprophète
    si c’est le cas , je vous envie pas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :