Les invasions barbares (rediff)

Tout ça n’est rien, j’en veux plus, j’en veux des millions, des hordes, des meutes, des paquebots, des trains, des files, des quais de gares, des paquets, des avalanches, des déferlantes, des tonnes, qu’il en pleuve littéralement, l’année des méduses, qu’il en sorte de partout, des taxis, des caves, des égouts, qu’il en tombe en parachute, qu’il en dégouline et qu’à leur tête, devançant des légions et des colonnes, juché sur un géant aveugle, un nain monstrueux les guide. Hongrois, le nain.
Je veux qu’ils rôdent à Neuilly, qu’ils dorment sur les paliers du XVIe, qu’ils s’immiscent chez Fauchon, mendient chez Hédiard, paluchent les clientes de Balenciaga, reniflent celles de Cartier, braquent Weston, Old England et le Poussin Bleu, qu’ils vomissent sur les polos Lacoste, qu’ils se shootent au Grand Véfour, qu’ils Mansonisent en Vallée de Chevreuse, qu’ils foutent le feu chez Angelina, qu’ils niquent le Crillon, pillent le Georges V, chient sur les tapis du Ritz, prient à Matignon par milliers, fassent leurs course à la Bourse, et pissent chez Saint Laurent. Je veux qu’ils violent Marie-Constance, Alix et Charles-Edouard, je veux qu’ils crament Le Siècle, Le Monde et Régine, qu’ils sodomisent les clients des galeries d’art contemporain, qu’ils gangbanguent les américaines du Plazza, hijackent les grosses cylindrées du parking Vendôme, et tirent à l’arme automatique rue de Trévise, Place Furstenberg, au Parc Monceau et à Plaisance …
Je veux des armées barbares, des têtes coupées, des épandages de saloperies homicides, la charia, le drapeau vert au sabre noir, une bombe ethnique, la submersion, la noyade, la panique, l’enfer, la fuite et l’exode, les pompiers lynchés, les bobos sidérés, les journalistes enfilés, les flics mangés, les armées désarmées, la Légion dévorée, l’aviation vaudouisée, la République effondrée, Marianne envoutée en réduction avec des épingles dans le cul, Paname en flammes, Charles-Maxence dans le caniveau le cul à l’air, Ernestine cramée dans sa Mini, et tout le reste, descendance comprise déporté, castré et aux galères . Nom de Dieu !

Publicités

8 responses to “Les invasions barbares (rediff)”

  1. kobus van cleef says :

    d’accord sur tout
    pas sur le viol d’Alix, c’est le prénom de ma fille
    sinon, les journaloppes enfilés à la hussarde , je suis d’ac’

  2. klm says :

    C’est…grand.
    Inspiré par le Camp des Saints apparemment.
    J’y vois tout de même quelque chose de préoccupant, c’est que les sévices sexuels imposés aux responsables de la situation actuelle risqueraient bien de leur plaire, en fait…

  3. Achernar says :

    Algoriel…tu dis mieux….ou tu préfères littérairement un bon « NTM » brut de décoffrage….? Franchement pour une fois qu’un surdoué , fait son albatros même mazouté, et pour cause,, loin au-dessus de la mêlée….je te trouve bien grognon pour ne pas dire désobligeamment autre chose que désobligeant…!

  4. michel says :

    c’est exactement cela

  5. algoriel says :

    Céline savait se taire quand il n’avait rien à dire… ici des messages haineux sont portés par une qualité littéraire du type 9 éme sous-sol au royaume des Trolls.

  6. Skandal says :

    J’adore, avec quelques accords de guitare, ça sera du plus bel effet !

  7. HerrBelial says :

    C’est merveilleux ! On dirait du Céline !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :