Tarik Ramadan

Les Islamistes ont UN intellectuel , un Jésuite musulman , ils ne veulent pas le lâcher ! Pensez , ils ont mis trois générations chez les « Frères Musulmans » pour fabriquer un type qui arrive à aligner trois mots sans s’embrouiller dans la syntaxe et qui maîtrise quelques points de rhétorique avec un vernis culturel de grand oral . Ca n’a pas de prix …
Ils seraient passés par le Séminaire , c’eut été plus rapide …
Je suis vachement impressionné .

Ceci dit , le perfide ophidien ne fait de l’effet , hors de son milieu où effectivement il a tout de Bionic-Man (l’homme qui valait trois milliards) que sur quelques kouffars pré-cuits , soumis et hypnotisés d’avance , et ne passe pour un interlocuteur valable qu’auprès du genre de public que recrutait Hare Krishna il y a trente ans .

Une telle réussite , qui revient presque à être parvenu à construire une Trabant dans une usine de vélos alors qu’il n’y a même pas d’usine de vélos , suscite par contre un enthousiasme sans freins , une admiration sans borne , dans le monde musulman . Les louanges tombent et il faut avouer qu’elles sont savoureuses . C’est , je cite , « un grand savon de l’ Islam » …

Au fond , quel hommage involontaire à notre civilisation que ce véritable culte rendu à un tricycle au Salon de l’Auto , et quel aveu indicible que cette fascination des foules incultes pour un type qui est parvenu à connaître un peu et assez de notre complexité pour abuser de nos bontés qu’il prend pour des faiblesses .

Tarik Ramadan , c’est une sorte de judoka hargneux au physique d’ Iznogoud qui tente d’appliquer quelques prises maladroites à un Sumo débonnaire .

Mais viendra un temps où nous comprendrons au pied du mur qu’il n’y a pas d’aimable partie de carte possible avec quelqu’un qui s’applique les règles du poker menteur et vous réserve celles de la manille coinchée.

Pile tu perds , face je gagne .

Publicités

3 responses to “Tarik Ramadan”

  1. François SWEYDAN says :

    Father MacKenzie, MERCI.
    Je lis un commentaire sous votre article dans « Europe-Israël »
    http://www.europe-israel.org/2014/09/portrait-de-tarik-ramadan-par-father-mackenzie/comment-page-1/#comment-184439
    et un mister « ForPeace » nous met au défi de prouver que Tariq Ramadan est antisémite.
    Pratiquant couramment l’arabe, je peux attester qu’il est !
    Lire (et écouter, pour les polyglottes, les liens en arabes et en anglais) en notes dans « Lettre ouverte à Tariq Ramadan » (17 mars 2014) :
    http://pointsdereperes.com/articles/lettre-ouverte-a-tariq-ramadan
    ou publiée dans « Europe-Israël » même :
    http://www.europe-israel.org/2014/03/lettre-ouverte-a-tariq-ramadan-par-f-sweydan/
    Tariq Ramadan « un Jésuite musulman » ? Permettez moi de dire que cette comparaison est une insulte faite aux jésuites.
    Tariq Ramadan est péjorativement un mythe, à l’image du monde arabe qui comporte environ 100 millions d’analphabètes sur les quelques 300 millions d’individus ; un tiers de la population arabe. Et encore, sur les 200 millions restants, il y a au moins la moitié de quasi ignorants ; un deuxième tiers. Le monde arabe est en tête du hit-parade de l’analphabétisme.
    http://www.dreuz.info/2013/12/les-arabes-et-la-lecture/
    C’est là le drame qui a mené au chaos actuel, le drame de l’ignorance qui dure depuis XIII siècles durant lesquels le monde musulman a supprimé la critique et l’autocritique, la liberté et le libre arbitre, le bon sens et l’exégèse. Tariq Ramadan fait par conséquent figure d’un intellect-illusionniste.
    Tariq Ramadan n’est pas seulement un parolier qui maîtrise la langue française, idolâtré par des « moutons musulmans » très souvent sans aucune culture, c’est un mauvais joueur de poker, qui triche en plus. Car, un proverbe du pays de son père et de son grand-père dit : « Le mensonge n’a pas de jambes ». Autrement dit, il est idiot de croire que la taqiyya indéfiniment peut aller loin. Un vrai intellectuel – ou un intelligent commun des mortels – le sait.
    Hélas, mister « ForPeace », dans ce monde, les musulmans vraiment intelligents et éloquents quittent de plus en plus l’islam. Qu’on se renseigne correctement sur les millions grossissants à vue d’œil d’agnostiques et d’athées dans le monde arabe (ou se convertissant en secret).
    Et dans le pays du père et du grand-père de Tariq Ramadan (l’Égypte) cette rhétorique perfide ne prend plus. En souhaitant à la France et à l’Europe de suivre la sagesse et le courage d’un peuple qui a su dire non aux dangereux imposteurs, et de dissoudre cette organisation politico-religieuse jihadiste des Frères musulmans qu’on ménage et qui prospère en Occident. Jusqu’à quand?
    Cordialement,
    FS
    8 sept. 2014
    _______

  2. kobus van cleef says :

    Tarik Ramadan
    Déjà, le nom….
    J’ai remarqué que, de nos jours, on appelle souvent les gens par le prénom suivi du nom
    Ça procure un sentiment de proximité immédiat, que l’on ne peut nier
    Alors qu’un prévenu, aura, dans la bouche des journalisses des merdias et surtout de la boitacon, son patronyme ( en latin « cognomen ») accolé à son titre ou sa qualité
    Ainsi, avant son acquittement, Xavier Bonnemaison était » le docteur Bonnemaison  »

    Pour créer un être médiatiquement accessible, proche des cons de téléspectateurs, il faut de plus que l’association nom+prénom soit audible, mélodieuse et pas trop longue à prononcer
    L’idéal c’est le patronyme souchard, bref, une ou deux syllabes, avec un prénom tradi mais sans ostentation, surtout pas de prénom composé
    Le must, le numbaire ouane c’est…. Jacques Chirac !
    Mais au hasard, un Jean Philippe Désir a dû changer son prénom en. ‘Rlem
    Et ce n’est qu’un exemple….

    Voilà pourquoi Tarik Ramadan, ça passe bien à la boitacon

    Le prénom attaque, fort, en deux syllabes dont la deuxième claque…. TariK ,ik, ça claque, ça, ik ,puis le cognomen se déroule, trois syllabes, mais la prononciation vronzaise toute plate, sans accent tonique, confond les deux premières rama, ça passe d’un seul mouvement des lèvres, ça rama, essayez avec moi, voyez, rama, ça rime avec tout plat, et enfin, le dan final, ramadan, un mot tout plat, tout mou, comme le premier dupont venu….
    Faut pas chercher plus loin les raisons de sa popularité auprès des journalisses, simplement parce que c’est pas trop dur à prononcer, et que vous comprenez, nos intelligences qui nous éclairent sur la signification de l’existence et les finitudes du monde moderne n’ont pas que ça à foutre, leur temps est précieux et apprendre des noms difficiles à répéter n’entre pas dans le cahier des charges de l’audiovisuel public ou privé

    Accessoirement, l’association Tarik+Ramadan peut se contrepeter

    Ma trique à ras d’la dent, par exemple

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :