République, républicain

Nous devrions avoir pour guide les meilleurs d’entre nous , des gens désintéressés , au fait des réalités , authentiquement dévoués à la cause commune , des serviteurs du peuple . Au lieu de cela, nous avons des crétins , dénués de toute connaissance du pays , serviteurs d’eux mêmes et partisans du déluge .

Depuis peu , nous allons même les chercher à l’étranger , ou nés à l’étranger ou demi-étranger , de façon à être absolument sûr qu’ils ne comprennent rien aux Français , méprisent si possible leur culture , et perçoivent la Nation comme un hôtel ou une sorte d’entreprise appartenant à des actionnaires apatrides .

Plus personne n’ose employer le mot Patrie d’ailleurs , et pour cause… La Patrie étant la terre des Pères , les leurs étant éparpillés de Tunis à Budapest , le sens en est devenu vide . Même le mot Nation est désuet , il a un parfum de guillotine , de sans-culottes et de peuple vengeur , qui inquiète un peu le bal masqué .

Reste « Hexagone » qui revient en force , indiquant juste la forme géométrique du parc à bestiaux . « Territoire » aussi plaît beaucoup , ça fait conquête donc ça justifie l’existence du désordre , ou du parachèvement du processus colonial inversé si vous préférez .

Et puis enfin , il y a République (changez à Bastille , direction Barbès , ne passez pas par le case Prison), sorte d’ Abracadabra dont le seul prononcé (en tremblant le R comme un tambour) confère instantanément à la moindre maquette d’usine à gaz en carton présentée par un clown , la solidité et la pérennité d’une maison de maçon .

Mot terrible , pivot de toutes les excommunications , de tous les exorcismes , de toutes les formules exécutoires. Alpha et Omega de l’hexagone territorial , instant zéro du big-bang de l’entité France , passeport de cette identité qui n’existe pas ailleurs que dans la volonté de vivre ensemble , départ du présent radieux et fin des temps obscurs où des paysans cavernicoles mangeaient des racines tandis que leurs filles subissaient le droit de cuissage . Heureusement , depuis , avec trois guerres , quatre révolutions , deux exodes , trois invasions dont une définitive , tout va beaucoup mieux , d’ailleurs il n’ y a plus de paysans .

Républicain , vous l’êtes ou vous ne l’êtes pas , et si vous ne l’êtes pas ce n’est pas à vous d’en juger , voilà qui serait un peu trop facile , par la Veuve qui est à l’Orient ! Il y a des spécialistes , ceux qui ont le brevet , la marque est déposée , les semences conservées en sous-sol réfrigéré , copyright , pas question d’utiliser les droits sans accord . Ainsi l’ Islam est républicain dans l’hexagone , mais sur le territoire le Front National ne l’est pas . J’ai dit .

Et à partir de là , vous pouvez toujours espérer pour entreprendre …

5 responses to “République, républicain”

  1. kobus van cleef says :

    Le mot hexagone revient en force, qui designe surtout la forme géométrique du parc à bestiaux dans lequel on a enfermé le peuple
    Excellent !
    Si on disait « goutebei » ( avec un tréma sur le i mais ma tablette n’en a cure) ,mot wolof ou bambara qui designe l’enclos à bétail ( littéralement, le parc à chèvres), ça n’en serait que meilleur

  2. kobus van cleef says :

    Toujours associer le mot « republik » au mot « valeur »
    Exemple : les valeurs de la republik
    On ignore quelles sont ces valeurs, ou si elles sont cotées au caca rente ou à L’Argus
    Mais c’est le passage obligé, obligatoire de tout discours, polémique ou débat
    Le moment où on dit « les valeurs de la republik »
    Y a un avant et un après
    Après, t’es un republicon, t’as payé ton écot, t’as montré patte blanche, t’as prononcé les mots qui sauvent, qui sanctifient
    Sauf si, comme moi, t’as dit : « je me cague des valeurs de la republik »

  3. M.O. says :

    Raymond La Science
    22/06/2014 at 12:180+

    Ce sont ceux qui ont patiemment construit ce merdier qui viennent exiger de nous de chialer en choeur . Si tu refuses de faire ton autocritique en endossant la culpabilité de leurs propres responsabilités ces Tartuffes te trainent devant l’ Inquisition . Il se pavanent et rêvant de te passer à la roue , et gambergent de t’infliger le supplice de l’entonnoir qu’ils ont eux sur la tête . Et bien je pense que l’entonnoir c’est dans leur cul que nous devrions le mettre !

  4. M.O. says :

    Raymond La Science
    22/06/2014 at 11:384+

    Je vais vous dire , chers camarades , vous je sais pas , mais moi à partir de maintenant je fais grève , grève de l ‘empathie , grève de la compassion , grève de l’amour obligatoire . Après tout c’est la seule liberté qui me reste , ils ne contrôlent pas encore mes pensées , alors voila c’est décidé et définitif , je fais grève , j’entre en dissidence , je rejoins le camp des salauds , des coeurs secs , la coupe de larmes de crocodiles est pleine .

    .

    Ca m’est venu comme ça , un matin , j’avais mal digéré mon Attali de la veille , à moins que ce soit La Croix ou le journal de TF1 , mais un truc qui n’ était pas passé . Depuis quelques temps de mauvaises pensées me venaient , ça couvait , j’avais comme une baisse de libido sociale , des bouffées d’indifférence à l’ Autre .

    .

    Quelque chose clochait dans toutes cette histoire , tous ces gens pixellisés à trente thunes de l’ heure , froissant les sourcils dés qu’ils pensaient déceler chez l’interlocuteur l’ombre d’un doute sur le dogme de l’Amour Obligatoire commençaient à me faire peur . Il ne me semblaient pas distinguer sur le visage de Monsieur Jean Michel Apathie ou dans le ton de Messieurs Bourdin ou Caron , tant d’ Amour que ça . Peu à peu les pièces du puzzle se mettaient en place , ma cataracte s’éclaircissait et je commençais à distinguer un tout autre paysage , derrière le décor Potemkine du patronage français . Et si tous ces gentils scouts toujours prêts à traquer le méchant , à autopsier le sceptique pour y trouver l’organe de la haine , tous ces spécialistes en nouvelles maladies sociales , ces chercheurs d’excuses à géométrie variable , ces bootleggers de la moraline , n’étaient au fond que des flics de la pensée , de ceux qui servent indifféremment tous les régimes , toutes les soupes , passant sans scrupules de la brosse pour les puissants à la tenaille pour les récalcitrants ? Sous les robes élégantes des blondes de la télé j ‘entrevoyais l’uniforme gris souris des présentatrices du journal télévisé polonais du temps de Jaruzelski , les élégants escarpins de Rut El Krief étaient en fait des godasses à clous et la litanie quotidienne des trente mille moines tibétains des médias était au réel ce que les acouphènes sont à Mozart .

    .

    Je saisissais peu à peu que si ces voix , aussi pressantes que celles qui ailleurs, soixante dix ans plus tôt exigeaient , promettaient , imploraient la Mort , prétendaient cette fois incarner le bien angélique et la citoyenneté du Monde, la musique était pourtant la même et si l’on ne me demandait plus cette fois d’envahir la Pologne , de mourir pour Dantzig ou pour le Petit Père des Peuples , c’est que les objectifs de guerre étaient l’invasion de mon humble cerveau et que de chair à canon j’étais passé au statut de barquette de supermarché .

    .

    Saturé du moulin à prières , sidéré du bruit de fond moderne , gavé comme un canard je pressenti que la survie de mon âme dépendait de la profondeur de mon exil intérieur , il me fallait au plus vite devenir un troglodyte moral avant que le conditionnement de mon surmoi ne m’anéantisse . Toute forme de rébellion ouverte étant strictement interdite et sévèrement réprimée , hors même de toute conceptualisation , seul la Voie de l’ Indifférence m’était ouverte , je pris donc la décision ferme et irrémissible de me plonger dans un érémitisme utérin en forme d’escargot de mer , sourd , aveugle et prochainement muet , tel un saurien dans un marécage de larmes .

    .

    C’est que comme le dit Manuel , tout ceci est inacceptab’ , alors moi je n’accepte plus , avec mes moyens .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :