Les sociologues et Salafi Cosette

[en réponse à cet article]
Mais c’est pas croyab’… Combien y’en a de sociologues de mes burnes , comme ça ? On nous en sort deux par jours maintenant. Ils les fabriquent à la chaîne ? Y’a une usine à Paris ? C’est quoi ce job ? Y’a une UV «Je prend les gens pour des cons» à Nanterre ?

Mais comment on peut sortir une imbécilité pareille : « Les salafistes en France, un problème social, pas religieux»… Ils font quoi les Salafistes ? Du macramé ? C’est merveilleux : le problème du loup, c’est pas ses dents , c’est la grand-mère , et celui de l’Ogre, c’est la faim dans le monde .

Et attends , t’as rien vu , c’ est rien ça , v’ la le pompon : « les salafistes sont ‘en souffrance’» . Rhoooooooooooooo! Pov’ ti chou ! C’est son bracelet électronique qui gratte ? Il a pris froid à la barbe ? Y s’est coincé la mimine dans la portière en posant la bombe ? Ch’ti lapin va …

Prière de pas rouler sous la table , y’a une suite : « Ils ont généralement un parcours de vie difficile, ils sont déclassés socialement, en situation d’instabilité affective et vivent dans des lieux …. bla bla bla  »

Rendez vous compte, la mygale est bien malheureuse , elle est seule dans son terrier . Quand elle envoie des cartons pour son anniversaire , personne ne vient , Ouin et snif . Et puis c’est pas juste aussi , enfance difficile au bled , sodomisé par l’Imam , pas de frères et sœurs à sodomiser , une chèvre pour cinq , le chameau toujours en panne , que de la semoule de blé très dure et des merguez crues…

Le Salaf arrive ici , la barbe encore molle , et on le parque en banlieue , dans un endroit où des méchants du Front national cassent les abribus , loin de Fauchon , de Lacoste et de Tabatha Cash , au lieu de lui filer comme à tout le monde un loft au Trocadéro , deux blondes , la béhemme et de l’argent de poche pour l’essence. C’est qu’on est quand même bien des Thénardiers dégueulasses nous z-aut’ les kouffards de merde , quand on pense à tout ce sable et ces dattes qu’on leur a volés .

Evidemment , vu sous cet angle , tout s’éclaire… Salafi Cosette et Taliban Jean Valjean , c’est tout la faute aux Blancs.

Heureusement , Monsieur Bobinard a des soluces : il faut des médiateurs , des explorateurs , des clowns de rue , des jongleurs , des zédukateurs , des sécateurs , des branleurs , des sanibroyeurs , des défibrillateurs , une fanfare , des éléphants , des petits , des gros et des moyens . Seulement pour ça faut des moyens . Sans moyens , pas moyen de moyenner à moyen terme . Et ça c’est moyen .

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

One response to “Les sociologues et Salafi Cosette”

  1. kobus van cleef says :

    Les sécateurs et les branleurs dans la même phrase….
    Bon, c’est subliminal…
    Par contre, les sani broyeurs, oui, je conçoit leur utilité… lorsque t’as expédié le politrouk moyen au fond de la cuvette, c’est utile de mixer les morceaux…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :