Le dernier européen

(à propos de cet article)

Malgré les difficultés, nous refusons d’abdiquer notre rêve d’une Europe où nos enfants pourront zoner à Nanterre , Bamako ou Bristol , chômer à Florange , Longwy ou Tanger . Une Europe où ils pourront s’engager chez Monsanto ou Mac Donald, se nourrir sainement grâce à des tickets  et prendre un pédalo pour aller à Kreuzberg voir une lapidation. Une Europe où ils pourront tomber amoureux d’un Kangourou opéré.

Voila le rêve terminal du dernier homme européen : bouffer de la salade bio dans un TGV à éolienne , entre un concert de fado électronique à Coimbra et un boulot de fonctionnaire municipal à Saint Etienne , croiser le regard d’un clando transgenre,  et vivre une histoire d’amour torride dans les toilettes non fumeurs .

Des touristes . A roulettes .

One response to “Le dernier européen”

  1. kobus van cleef says :

    Tant que les putasses continuent à débarquer en Afrance pour engloutir nos queues et pomper nos goumis, rien n’est perdu
    Pour les ceusses qui ont des goûts variants, mais honorables, forcément honorables et respectables, surtout respectables, l’arrivée subventionnée de prendurond sub sahariens est prévue
    Seul problème, l’offre risque de pas être en adéquation avec la demande
    En d’autres termes, il risque d’y avoir plus d’enculeurs en liberté que d’anus autochtones consentants
    Comment résoudre ce different arithmétique ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :