Et puis c’est arrivé

Notre Pays était béni des Dieux , préservé des catastrophes naturelles , le climat sain et la terre fertile avait toujours nourri ses enfants , les maladies infectieuses y étaient éradiquées , la richesse et la variété de ses terroirs sans équivalents dans le monde , notre patrimoine artistique et culturel envié de la planète entière , notre niveau de vie était l’un des meilleurs dans un monde certes imparfait mais qu’un souci historique réel de justice sociale tendait à améliorer pour le plus grand nombre , notre système de santé et la qualité de notre médecine , sa mise à disposition pour tous , unique au monde . Le plus pauvre de nos paysan écrivait sans faute et la culture et le savoir était réparti jusque dans la classe ouvrière . Sans être égalitariste notre modèle éducatif et social permettait à un fils d’ouvrier agricole de devenir haut fonctionnaire , chirurgien ou agrégé de philosophie . Nos écoles et nos Universités étaient gratuites , nos villes sûres , notre gastronomie la plus réputée , nos paysages variés à l’infini , nous avions offert à l’ humanité plus que notre quota de physiciens de mathématiciens , de peintres , d’écrivains , de musiciens , de médecins , d’architectes , et sur cette terre étaient nés ou avaient grandis quelques uns des plus grands hommes de l’ histoire , Louis Pasteur , Pierre et Marie Curie , Pablo Picasso , Napoléon Bonaparte , Voltaire , François Villon , Maurice Ravel , François Premier , Saint Louis , Louis XIV , Berlioz , Rimbaud , Van Gogh , Jeanne d’ Arc , Maupassant , Henri IV , Alexandre Dumas et tant d’autres …

Et puis cette catastrophe est arrivée .

Advertisements

3 responses to “Et puis c’est arrivé”

  1. kobus van cleef says :

    Haut les coeurs, les bougres !
    Comme disait un apprenti dictateur afwicain en sierra Léone, tendant leurs moignons à ses victimes amputées ; « prenez votre destin en main »
    Blague à part, si les n’haigres nous colonisent, deux solutions
    1) recoloniser l’afwique
    2) recréer des isolats
    3) une autre idée ?
    Au travail

  2. biafine says :

    Un rappel de souvenirs heureux… mon Dieu, c’était il y a si peu. C’était si bien d’être Français, de vivre en France à cette époque là…..

    Misérables! Qu’ont-ils fait de nous et de ce pays!

  3. Lemaitre Brigitte says :

    Hélas, Father, j’ai connu les années 60 dans ma jeunesse heureuse et insouciante, et je me retiens de pleurer quand je pense que mes futurs petits enfants ne connaîtront jamais ce qui m’apparaît retrospectivement comme le paradis perdu…. Mes enfants ont déjà du mal à l’imaginer, puisqu’ils ont du mal à me croire quand je leur raconte que je faisais du vélo seule dans les chemins du village quand j’avais 8 ans, sans que mes parents ne craignent une quelconque agression….  » Mon Dieu, ayez pitié de nous!… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :