Mélopées

Peu à peu , ils s’assemblaient sur la place , certains vomis des sous-sols du métro , d’autres sortant de porches sombres des rues suintantes de l’antique cité . On devinait de quels gourbis infâmes , de quels grabats grouillants de punaises ils avaient dû s’arracher avec efforts , certains encore à peine dégagés des effets de l’opium , pour s’exposer ainsi en plein soleil .

Les visages étaient effroyables , beaucoup dissimulaient leur abjection sous des capuches , quelques-uns étaient maudits , d’autres pas totalement humains . Parfois , une tâche sombre et poilue ou une excroissance rose translucide et tremblotante , presque tentaculaire , trahissaient un immémorial métissage avec les démons .

D’un coup , sans sommations , comme répondant à un signal invisible , la foule s’ébranla , claudicant d’une marche molle , comme rampante . Aucune unité de pas , certains semblaient glisser , d’autres boitaient à se déhancher , pourtant on aurait cru à un seul être , comme un animal , un reptile . Tous , sans mot d’ordre apparent , se dirigeaient vers les quais glauques du port ancien où flottaient encore le souvenir des trirèmes chargés d’esclaves carthaginois et des assauts des pirates barbaresques . Le bassin putride , cul-de-sac d’une mer mourante , fumait de vapeurs méphitiques , surplombé par la tour austère de la plus ancienne Abbaye d’ Occident , Saint Victor .

Lentement , de la chenille sulfureuse des vielles assistantes sociales , des petits profs de l’ Ednat , des retraités des cercles du silence , et des comités de déviants sexuels montait la scansion des slogans anti-FN. Puis s’amplifiant la mélopée prit de la puissance , de la profondeur , comme une prière venue du plus profond des âges , d’un temps hors de la mémoire , quand cette ville n’était pas fondée , avant , bien avant que les pyramides se dressent dans la vallée du Nil , un temps qu’il vaut mieux pour l’ humanité avoir oublié …

Une mélopée indescriptible , un chaos de cris inarticulés, une hideuse contradiction de toutes les lois du langage et du son . « Ph’nglui mglw’nafh Cthulhu R’lyeh wgah’nagl fhtagn , Xoth ‘ Xoth , Yog-Sothoth, Azathoth, Nyarlathotep, Shub-Niggurath , fhntag’n Xoth» .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :