Histoire cochonne

Tout comme la Chine , nous sommes une « civilisation du cochon » . Depuis la plus haute antiquité , depuis la révolution agricole du néolithique , c’est l’élevage du porc qui a modelé nos paysages et notre système agronomique . Ceci a eu , et a encore , des conséquences incalculables .

En France , comme dans tous les pays d’Europe de l’ Ouest , il n’ y a pas un kilomètre carré qui n’ait été modifié par l’homme ( sauf la haute montagne ) , en particulier par son activité agricole ou annexes à l’agriculture proprement dite : sylviculture landaise , asséchement de zones marécageuses entreprise par les ordres monastiques , construction des restanques des collines méditerranéennes , sapinières alpines , peupleraies de plaines humides , prairies d’altitudes , conchyliculture des estuaires … La liste est interminable.

La quasi totalité du territoire a été mise en oeuvre à des fin agricoles ou para-agricoles . C’est cette exploitation intense et rationnelle (qui finira par être théorisée par les premiers agronomes comme Olivier de Serres ) qui a permis à notre Pays de nourrir sa population historique . Et qui a fait que notre terre n’a jamais été ingrate envers ses enfants et ne fût jamais une terre d’émigration de masse , à la différence de l’ Espagne , de l’ Italie , ou de la Grande Bretagne .

Indirectement , cela explique aussi pourquoi nous n’avons pas eu de colonies de peuplement ( à l’exception dans une certaine mesure de l ‘Algérie, encore qu ‘elle fût largement peuplée d’ Européens non français de souche , Maltais ,Italiens , Espagnols et d’Alsaciens germanophones , suite au désastre de 70 )

Cette prépondérance de l’agriculture dans notre destin national et notre démographie , nous la devons au porc . C’est l’élevage du cochon domestique qui a permis à de toutes petites unités agricoles familiales, y compris des paysans sans terres , de subsister à l’année , là où les ovins demandent un vaste espace et des pratiques nomades ou semi-nomades ( transhumance). Quant aux bovins , signe de prospérité , ils n’ont jamais été élevés pour la viande ( c’est très récent ) , mais pour leur force de traction et pourle lait et ils demandent de l’espace .

Les protéines animales essentielles sont donc fournies et CONSERVEES en France depuis la nuit des temps par le porc (charcuterie = chair cuite) , le porc se prêtant particulièrement bien à la conservation par divers procédés de salaisons ou de fumage assurant une réserve économique hivernale .

La question de la conservation et du transport des protéines animales a toujours été cruciale pour les civilisations notamment expansionnistes . L’ Empire Romain l’avait résolue par le garum , L’Espagne et le Portugal , puissances atlantiques de la Renaissance par la morue , l’ Europe du Nord par le hareng , la France et sa Marine par les salaisons . Encore aujourd’hui on mange aux Antilles beaucoup plus salé qu’en métropole , et le goût pour le porc salé rouge du temps de la Marine à voile est resté .

L’impact économique du cochon dans notre histoire est majeur. Et l’on constate que , là où l’ Islam a interdit l’élevage du porc pour le remplacer par les ovins , la forêt à disparu et le nomadisme partiel ou total s’est imposé .

Il n’est pas excessif de mettre sur le compte des ovins la quasi disparition de la forêt méditerranéenne en zone musulmane , avec les conséquences économiques et écologiques qui en découlent . Le Sahel lui même n’ a pas d’autres causes (sinon climatiques évidemment) . Nous avons su en France cantonner les ovins aux landes , aux montagnes et aux terres pauvres , évitant une catastrophe écologique globale . Le cochon a participé à l’exception malthusienne française .

La chèvre et le mouton sont des fléaux qui avancent avec le désert . Deux illustrations :

• La Corse possède des milliers de cochons semi-sauvages qui se nourrissent sous le couvert forestier. Elle a conservé ses forêts .

• L’Irlande était forestière et nourrissait les Irlandais , jusqu’au jour où ses propriétaires Anglais décidèrent d’exproprier les paysans pour implanter l’élevage intensif des moutons pour la laine . Cette laine servait d’ailleurs à fabriquer les uniformes que les mêmes Irlandais enrôlés dans l’ Armée étaient conduits par la misère et la spoliation à enfiler pour aller se faire tuer sur les lointains champs de bataille de l’Empire . La boucle étant ainsi bouclée .

On voit donc à quel point le porc est une part identitaire capitale de notre Histoire . Les menaces qui pèsent sur sa consommation témoignent bien de la montée d’une autre civilisation , totalement étrangère et même antinomique , sans passé ni futur commun , une véritable négation de ce que nous sommes ontologiquement , menée par des gens qui sont ce qu’ils sont parce que justement ils ne sont pas ce que nous sommes , le produit d’une Histoire particulière.

La fin du porc serait la rupture d’un ordre cosmique bien plus que symbolique , le dernier paragraphe de dix millénaires et plus du roman d’un Peuple sur sa terre . Elle serait ce que la fin du bison a été pour les Indiens des Plaines , la fin d’un monde.

3 responses to “Histoire cochonne”

  1. soldatducontingent8308 says :

    scusez moi j avais pas vu que j avais déjà commenté, supprimez donc les 2 derniers posts

  2. soldatducontingent8308 says :

    vous je vous connais bien sur grâce à vos excellents coms sur fds, un blog s imposait! j espère que ça marche pour vous car …..c est la jungle,pour preuve moi même j ai 1 blog depuis 1 an et quelle concurrence! à croire que tout le monde a 1 blog! si vous êtes nostalgique de votre service militaire cliquez la dessus: http://soldatducontingent8308.wordpress.com/

  3. soldatducontingent8308 says :

    je te connais tu commentais tres souvent au debut de fds et t avais la cote, comme toi j ai 1 blog wordpress consacré à l ancien service militaire http://soldatducontingent8308.wordpress.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :