De part et d’autre de la mer

Les immigrés sont souvent à la base des ruraux déracinés , soit qu’ils partent « directement » du bled , de la brousse , du bush , soit (et c’est pire) qu’ils ne soient déjà transplantés dans une mégapole pourrie du tiers-monde .

Dans ce cas , ils ne sont plus rien , ils ne savent plus faire pousser le mil et pas plus ce qu’il peut bien y avoir dans un téléphone portable ou ce qu’est l’électricité , et sont en plus pervertis par la ville .

Que peut faire un paysan sans terre à Dakar ? Voler , se prostituer si c’est une femme , se défoncer . C’est à peu près tout . Ils sont analphabètes et acculturés , tout ce qui les anime est un désir rustique et sans frein de posséder ces choses extraordinaires qui sont symboles de prestige et de réussite .

Ils veulent les aspects de la réussite mais ne savent absolument pas comment y parvenir , ils sont dans nos sociétés comme nous serions en quête d’eau dans le Désert . Nous ne saurions pas lire les indices , nous serions perdus , sauf que dans leur cas des fous criminels les installent , leur donnent le gite et le couvert et les plantent devant la vitrine de nos richesses un pavé dans la main .

Le petit paysan animiste , le pécheur de tilapias , l’éleveur de chèvre de l’Atlas , qui parfois ne connaissait que ses montagnes et avaient vu l’Europe sur une télé détraquée , devient littéralement fou . Des jambes des femmes aux voitures neuves , tout le rend malade de désir et de frustration . Il est sur une autre planète et ne comprendra jamais rien à ce qu’elle est , et pourquoi elle est ainsi , c’est un insecte devant un lampadaire .

Le même homme qui au Mali t’offrira son diner et veillera sur ton sommeil parce que tu es dans son village peut te planter dans ta rue natale pour t’arracher ta montre . Et la génération qu’il engendrera ici sera pire , car élevée par des parents dépassés , ne comprenant rien à la société qu’ils ont investie . Ils ne seront pas élevés , alors qu’au village la marmaille file droit et travaille pour nourrir la famille .

Les gens qui organisent ces transferts de population savent parfaitement ce qu’ils font . Ils sont doublement criminels : ils fabriquent des êtres profondément déséquilibrés et détruisent de vieux peuples , de part et d’autre de la Mer . Ils anéantissent le fruit et l’héritage de nos ancêtres , ensanglantent le futur et brisent une ancienne harmonie .

Je suis païen mais je le dis leurs projets sont guidés par les puissances du Chaos , du Mal et de la Destruction.

———————-

Les prédateurs que nous connaissons et dont les forfaits remplissent jour après jour les colonnes de journaux sont de purs produits de notre société. Les voyous allogènes qui brûlent les tribunaux, les commissariats et les bagnoles sur les parkings sont des produits de la société « française » depuis les années 80. Ce sont des consommateurs au sens où les rappeurs américains violents et trafiquants peuvent l’être. Ils veulent consommer et nous « niquer » .

Et pour se justifier de leur animalité et de leur prédation devant eux-mêmes et devant nos tribunaux très conciliants, ils utilisent très habilement les débris de leur culture d’origine à peine connus d’eux-mêmes (de l’Islam à la revanche contre l’esclavage, ou encore leur supposée suprématie de noir et d’arabe par rapport à l’occidental colonisateur et décadent) par pur opportunisme.

Leur bestialité et leur violence d’origine , décuplée par la société du clinquant consommatoire, s’autojustifient par des succédanés culturels très éloignés d’eux-mêmes.

Ils n’ont pas de culture, ils n’ont rien perdu, car ils ne sont rien. Comment le produit le plus bestial de l’avidité consommatoire promue par la pub ici, unie à une violence opportuniste de déraciné, pourrait représenter une culture et une perte de quelque chose ?  Je le répète : ils ne sont rien.

Situés au croisement de la société de consommation et du mythe de racines qu’ils ne possèdent pas, ils ne sont définitivement rien, ou alors si, des monstres.

Advertisements

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :