Laurent Joffrin et consorts

Les Joffrin et consorts sont une boussole qui indique le Sud : ils ont l’art de se tromper sur tout , absolument tout , depuis des lustres .
Il suffit de le savoir et la géopolitique devient une science exacte . Faîtes le pronostic inverse des apparatchiks doctrinaires du système et vous aurez le quinté dans l’ordre .

La question de savoir s’ils le font exprès ou non se pose au profane , la réponse est  « ça dépend  » . S’agissant du pauvre Joffrin (battu peut être par le souffreteux Barbier , dont le cerveau s’échappe sous la forme d’une rhinite chronique maculant son écharpe rouge), c’est du pur crétinisme .

D’ailleurs , sur le visage de certains , les stigmates de l’imbécilité congénitale — et même du mongolisme pour certains — sont flagrants .
Ces gens sont de parfaits imbéciles et c’est pour cette qualité qu’on les a mis en place .

On sera moins affirmatif avec d’autres . Par exemple , le prototype Duhamel — dit la sorcière Gargamelle — non dénué d’une certaine forme d’intelligence perverse , visqueux enfileur de coléoptères au visage d’ infirmier psychiatrique faux derche , grand pourvoyeur de barbituriques de la Vem et inventeur de la méthode de diversion qui consiste à sidérer l’auditeur par une dissection entomologique de détails dérisoires et diverticulaires , afin de ne jamais aborder le fond et de disqualifier toute élévation du point de vue en accréditant subsidiairement la vie du vivarium microcosmique de  «l’entre nous» comme seule réalité politique .

Plus ou moins conscients de leur médiocrité d’insectes , bien qu’orgueilleux comme des chats de concours , ils vouent tous une haine enragée aux analystes «anticonformistes» tel Bernard Lugan , qui voient clair . Le même type de haine jalouse et destructrice que Salieri éprouvait pour Mozart , si l’on en croît du moins un film célèbre .


Internet affole et hypnotise ces grosses lucanes éblouies qui ne savent comment l’approcher sans carboniser comme des toasts coincés dans un grille pain . Ils sentent bien que plus grand monde ne les entend , et que leur audience se limite désormais à quelques vieillards contraints par l’absence de déambulateur permettant d’atteindre la télécommande .

Cette situation qu’ils n’ont pas vu venir (et pour cause) les angoisse mortellement . C’est que le système ne les paye pas grassement pour rien : ils sont tenus d’ injecter dans le corps social la dose prescrite de propagande qui rend l’ ordre actuel crédible . Leur échec signerait leur déchéance rapide et le passage à d’autres moyens plus contraignants si nécessaire .

Étiquettes : , , , ,

2 responses to “Laurent Joffrin et consorts”

  1. kobus van cleef says :

    D’autres moyens, plus contraignants, si nécessaire…..
    Ça, c’est ce qu’avait dit le jockey magyar lors de son allocution aux polytechnichiens ,le jour où il avait évoqué l’impératif Habsolu de métissage ( merci, je ne suis pas tisserand, mes tissages, j’en ai pas à vous montrer)
    Impératif Habsolu qu’il s’est bien gardé de s’appliquer, lorsqu’on voit la couleur de ses moukeres successives

Trackbacks / Pingbacks

  1. Alain Duhamel (2) « Textes de Father Mackenzie [archivage] - décembre 16, 2012

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :