Chistine Angot, la Nonne Caca

Angot, c’est la Nonne Caca , la Sœur Pissette du Couvent des Urines . On connaissait la méchante fée , la fée Carabosse , la gentille fée , la Fée Lation , maintenant y’ a la fée dégueulasse, la Fée Cale. C’est elle.

Son créneau c’est la régression au stade anal , le parti-pris d’une écriture volontairement puérile au service de l’apologie du touche-pipi . L’astuce , c ‘est de faire passer un simulacre de névrose pour une épuration du style . C’est censé choquer , c’est supposé être subversif , ça se veut neuf .

Sauf que deux siècles après Sade et cinquante ans après Georges Bataille , plus rien de sexuel n’est subversif en littérature . Qui plus est dans une époque de merde où les trous du cul font les modes , la scatologie pornographique se confond avec le bavardage ambiant .

Stylistiquement , elle emprunte également deux ou trois combines au Nouveau Roman , l’absence d’intrigue et même d’argument , la raréfaction du sujet , la platitude volontaire (on l’espère) de l’écriture qui se veut constat , la confession amorale , l’introspection entomologique…

Non seulement tout ça est usé jusqu’à la trame au point qu’on ne peut plus se torcher avec sans s’en foutre plein les doigts , mais en prime c’est aussi chiant aujourd’hui qu’hier . Et c’est pour ça qu’elle s’en sert , pour faire chier. Pour faire crever d ‘ennui le lecteur qui se sent , du coup , intelligent d’avoir lu jusqu’au bout un truc que son voisin de camping aurait utilisé autrement , en s’en foutant plein les doigts .

Au fond le seul truc où elle innove , c’est que ça pue si fort les chiottes de pensionnat qu’elle a inventé le voyeurisme olfactif .

En résumé , il y a une double arnaque : faire semblant de croire en Occident au XXIe siècle que ce qui choque est de l’ Art , et ne même pas y parvenir . Comble double de la ringardise , le kitch chiottard .

Et c’est là tout le paradoxe de la situation , parce que visiblement Millet , lui , choque le bourgeois , ce qui nous éclaire beaucoup sur la nature du Victorianisme contemporain . Les néo-puritains ont opéré un transfert du tabou de la sexualité vers la mort , d’ Eros vers Tanathos , du cul à la guerre . Or quand on sait que le refoulé est le désir secret de celui qui refoule (synonyme également de puer , il n’ y a pas de hasard), on en apprend un bout sur l’inconscient des bien-pensants .

C’est bien une pulsion de mort qui travaille les élites , à donner et à recevoir , avortement et substitution , euthanasie et auto-génocide et pour être sûr d’y parvenir et que jamais après eux personne ne jouisse autant , ils ont organisé leur impuissance en faisant de la volonté de puissance , donc de la jeunesse , l’interdit suprême .

Dans leur inconscient de vieillards hédonistes qui ne peuvent plus jouir sans entraves , le souhait de finir comme une vieille merde est patent . Le baby-boomer excrémentiel sera servi , expulsé au sanibroyeur dans un pet foireux par tous ses chiards , plus les éléments rapportés , pour une fois d’accord sur un cas d’expulsion .

 [Lire aussi Doc Gyneco / Christine Angot ]

Publicités

Étiquettes : , , , ,

3 responses to “Chistine Angot, la Nonne Caca”

  1. 2012 says :

    En réalité la phobie des musulmans est normale.
    Elle est même la seule voie saine.
    Elle n’ouvre cependant que la seule voie de la guerre.
    C’est bien peu pour quiconque souhaite vivre heureux.
    Le ver est dans le fruit il faut l’accepter.
    Nous n’aurons aucun autre choix que nous adapter.

    Pour ma part, le parti est pris.
    C’est donc déjà une France à composante musulmane.
    Notre seul travail doit être de lutter contre toutes les formes de délinquance.
    C’est tout ce qu’on peut faire pour le moment.
    Et notre responsabilité est celle de nous préserver.
    C’est tout. C’est réducteur mais on n’a que ça.
    Il faut vivre avec un bonheur relatif malgré ça.

    Nous n’avons aucun autre choix.
    Sauf celui de rester droits dans nos bottes quelles que soient les provocations.

  2. 2012 says :

    @F.M.K et administrateur

    L’essentiel c’est de pouvoir vivre dignement, en ayant tiré les leçons des erreurs du passé, quelles qu’elles soient et ne surtout pas ajouter de mépris, ni rabaisser, ni chercher à humilier qui que ce soit.
    L’Etat peut prendre en charge les familles démunies.
    Il le doit. Par contre il ne doit plus accueillir en temps de déficit. Personne.

    Et les gens doivent respecter autrui, avoir confiance en eux, malheureusement la réalité est toute autre.
    Si vous cognez trop fort, vous devenez un nazi. Si vous tolérez, vous devenez complice.
    La meilleure solution est de laisser couler. Il n’y a pas le choix, sous peine de péter les plombs.
    Dans des conflits, les opposants cherchent à développer en leur rival, leur propre folie.

    C’est dans ces moments là qu’on est déçus. Déçus de notre culture, déçus de notre modèle de civilisation, déçus de notre fausse gestion de la colère qui n’est en réalité qu’une énorme frustration.
    Certains diront que c’est ainsi que l’on construit des êtres libres. La frustration doit être acceptée pour réaliser des individus modérés et pouvoir vivre en société.

    Sauf qu’à force de modération, on meurt.
    Finalement, la vie n’est qu’une question de la gestion de ses propres frustrations.
    C’est en ce sens que nos lois sont bien trop faibles, nos administrations trop en retard, notre culture européenne bien trop supérieure, oui, supérieure, mais molle; et qu’il suffit d’un évènement marquant pour que plus rien n’ait de sens.
    Ni intégration, ni que dalle. C’est comme cela que des immigrés pètent les plombs. En n’ayant pu choisir entre deux modes de résolution des conflits: celui de leur culture, ou le mode de résolution français, s’il y a un modèle propre.

    Ce clivage, je ne le souhaite à personne.
    Cela signifie forcément trahir une partie.
    Bonne nuit.

    Je vous écris, Administrateur, comme j’écrirais à un ami.
    Pas pour être publié, mais pour dire plein de vérités que personne ne donne à la TV.
    Les gens qui n’ont jamais vécu ce genre d’expérience ne peuvent savoir ce que c’est.

    Vous pouvez désormais publier ce commentaire et mieux comprendre la société dans laquelle / le monde dans lequel nous vivons.

    Un monde de merde.
    Une société où les repères changent avec le niveau économique et culturel de sa population.

    @+++ / Tchao

  3. 2012, libération enfin ? says :

    Merci.
    Y a des gens bien malins qui savent détruire une vie sans laisser de traces… Voire même qui font en sorte que les victimes produisent elles-mêmes des traces nuisibles pour elles-mêmes.
    C’est tout un art néfaste, de renverser les situations, d’enfermer les gens dans un silence, il y a parfois des situations où il n’y a pas de solution car on a en face, des personnes qui sont des dictateurs du mal, en pleine puissance de leurs moyens.
    Noyer le poisson dans de longs procès d’inquisition est un art qu’ils pratiquent, où forcément vous aurez tort.
    Ils savent jeter l’effroi dans votre corps.
    Peut-être la Police est-elle capable de ramener à la raison ce genre de personnes.
    Par contre, cela demande un travail psychologique énorme pour les victimes de ces gens, un effort étatique et médical sans relâche, et des garanties que les victimes ne peuvent imposer à toute une société.
    Les personnes, alors isolées, s’infligeront toutes sortes de punitions, abandonneront la vertu, car elles ne croiront plus, tout simplement.
    C’est un peu éloigné des thèmes de l’article, mais certains points sont communs :
    -la régression au stade anal , le parti-pris d’une écriture volontairement puérile au service de l’apologie du touche-pipi
    -C’est bien une pulsion de mort qui travaille les élites , à donner et à recevoir , avortement et substitution , euthanasie et auto-génocide et pour être sûr d’y parvenir et que jamais après eux personne ne jouisse autant , ils ont organisé leur impuissance en faisant de la volonté de puissance , donc de la jeunesse , l’interdit suprême .

    Ceci est applicable parfois à des gens, jeunes, mais déjà très vieux.
    ET ce sont parfois les mêmes qui, détestant le christianisme par-dessus tout, se prennent pour des prophètes, faisant abandonner aux vaillants, tout espoir de relever la tête.
    A tel point que, les gens finissent par s’auto convaincre qu’ils sont faibles, qu’ils doivent disparaître, en réalité n’ont plus confiance en personne, car ils se disent que de toute façon, jamais on ne leur donnera raison.

    Ces gens, alors, vont entrer dans une nouvelle voie : celle de l’auto-dégradation, de l’auto-diminution, et c’est certainement ce que notre société attend d’elles.
    Ces victimes n’existent plus dans la vie réelle. Ils doivent sans cesse inventer les fondements de leur propre survie.
    Pendant ce temps, les pseudo-artistes, ont réalisé leurs rêves en prenant parfois, la vie à ceux qu’ils auront croisés.
    Mais les scrupules sont pour eux un mot étranger.
    La France les encourage, surtout sa jeunesse abrutie à la TV, aux médias et à la mode, tout ce monde qui devrait former le ciment de demain, n’est en réalité que de la peinture puante qui dégouline, pas fiable, pas impliquée, pas fraternelle, mais dans l’imaginaire que certainement trop de gens partagent, c’est eux la France de demain, c’est eux le centre du monde, c’est eux qui ont du talent, normal, quand on a usé les batteries des autres, tout comme les piles, il n’y a plus qu’à les jeter, sauf si par miracle, l’entourage se rend compte que ces piles sont rechargeables, pour peu qu’on prenne le temps de cogner très fort sur ceux qui prennent leur jus.

    C’est ainsi que l’amour s’arrête.
    C’est ainsi que la magie disparaît.
    Ainsi -comme vous l’avez écrit dans un article sur le Christianisme de Chantal Goya – que les gens dénigrent ce qu’ils ont à offrir, et que quelque part, une culture meurt, remplacée par rien.

    Et les puants ne sont pas le désir secret… C’est parfois, la seule alternative qui a été accordée à certains : faire croire que leurs puants sont désirés.
    Pour discréditer ceux qui les ont rejetés.

    Tout cela pour dire qu’il est en train de se dessiner, en France, une réalité qui n’est pas, et que les camps qui vont se battre, ne sont pas ennemis, mais ce sont les rejetés des 2 grandes coalitions qui sont en train d’orchestrer la merde.

    Ceux qui n’ont pas de place chez les traditionalistes musulmans, ni dans le camp Chrétien, ceux-là salissent les Chrétiens à mort.

    Il faut savoir aider les lions à éliminer ceux qui les collent un peu trop.

    Ne croyez pas naïvement les laiderons sodomites sans grade et sans famille biologique, sans amour déconstruire ceux qui ont été tantôt craintifs, tantôt stupides.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :