Média et journalistes : une armée de mercenaires

[janvier 2009] Ces gens ne nous informent plus depuis longtemps . Ils nous gèrent , c’est très différent. Chacun à son niveau de responsabilité et de culpabilité , réfugié derrière celui qui est plus haut , et avec l’alibi auto-amnistiant de “protéger la paix civile et de ne pas faire le jeu des extrêmes” pour un salaire princier .

Ils fonctionnent très exactement comme n’importe quelle armée de mercenaires qui commet les pires exactions parce que ce sont les ordres et qu’il y a la solde . Leurs émissions , ils pourraient les présenter en uniforme , comme sous Jaruzelski . Ça serait plus franc du collier . Et le pire c’est qu’ils sont toujours prêts à sautiller d’indignation pour un mot un peu direct ou une phrase anodine , réclamant la tête de l’un ou la carrière d’un autre , comme les foules des épurations et des buchers .

Si par hasard l’un d’entre eux nous lit , qu’il sache qu’une grande partie du peuple français leur voue un mépris sans fond , que nous préférerions voir nos enfants voler leur pain que de la gagner en grenouillant sous la robe puante d’un pouvoir et d’une justice qui ne servent plus qu’eux mêmes et leurs protégés .

Journalistes français des grands médias , s’il vous reste ou si vous avez jamais eu une once de dignité et d’honnêteté intellectuelle , changez de métier . Faites quelque chose de propre avant que l’habitude de mentir à tous ne vous corrompe intégralement et que vous ne sentiez un matin votre propre odeur .

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :