Immigration, Nomenklatura et point de bascule

[2008]Depuis quelques années les choses se clarifient quand même un peu .
• L’intégration est un échec , on ne trouve pratiquement plus personne pour soutenir le contraire .
• Les élections se sont jouées sur ce terrain idéologique , même si le pouvoir a su lancer un leurre .
• Économiquement , le pays est au bout du rouleau .
• Les partisans de l’immigration à tous vents sont perçus comme des extrémistes et des utopistes par une grande partie de la population . On peut penser que l’aspect immigrationiste du plan Attali a joué dans la chute de popularité de Sarkozy .
• On parle bien plus librement de ces questions dans la vie civile , même si en réaction l’appareil radicalise ses position et met en place des outils de répression . Un tabou est tombé , à tel point que même les médias lâchent un peu de lest (Zemmour…).

La dynamique propre du problème suffira t’elle à faire exploser le mensonge et la politique folle menée depuis trente ans ? On peut le penser . Les Français , un jour ou l’autre , basculeront suite à un fait précis , un fait divers de trop , un attentat , ou tout simplement un homme public intègre (il y en a , peu , mais il y en a ) qui finira par dire la vérité à une heure de grande écoute .

Le système ne durera pas pour deux raisons :
• Il n’est pas viable , l’ avenir qu’il construit n’est pas viable . Cette évidence est reconnue par les agents même du système en interne .
• C’est justement parce que les gens qui le font fonctionner n’ y croient pas que la situation ne peut être que provisoire . Il faut un minimum de convictions idéologiques pour faire tourner une société désormais basée sur la propagande d’ Etat.

Tout ceci est un énorme mensonge , simplement la Nomenklatura est allée trop loin (laxisme , aveuglement théoricien , prédominance de l’ économique , intérêts à courts termes… peu importent les raisons), si loin qu’elle ne peut plus revenir en arrière sans avouer son absolue incompétence et donc gicler avec l’ eau du bain .

Les gens qui exercent le pouvoir en Europe de l’ Ouest le savent , ils ne peuvent changer le cours des choses sans se faire seppuku . Mais ils savent aussi que la non-viabilité de la construction fait qu’ils prendront l’immeuble sur la gueule un jour ou l’autre . Pour le moment , ils jouent la montre . En fait ils sont dans la posture des PC européens avant la chute du communisme , situation ingérable qui va inéluctablement dans le mur, basée sur une idéologie à laquelle aucun responsable informé ne croit .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :