L’Aid des Frites

– Jeanine !
– Oui , Monsieur le Maire ?
– Bordel ! Fokon rédige ce communiqué de merde là , pour les melons. On est à la bourre !
– C’est juste, Monsieur le Maire, allez, on y va.
– Bon, alors, vous prenez en sténo ?
– Vivi.
– J’y vais : « A l’occasion de la fête musulmane de l’ Aid el Frite qui clôture le mois du Ramadan … « 
– Fitr, Monsieur le Maire, pas Frite
– Gnéééé ?
– Fitr.
– Ah ?
– Vivi.
– Z’êtes sûre ?
-Vi.
– Bon, si vous le dîtes. Allez , Jeanine, on continue … « mois sacré pour les Musulmans, mois de… «  euh, pfffff, sais pas moi, z’avez pas une idée, vous ?
– De joie ?
– Oui , c’est bien ça. Et pis kwa aussi ?
– Disons « de générosité, de partage et de pardon «  ?
– Le pardon ? C’est pas les Juifs, ça ?
– Ben le Grand, oui, mais le moyen ou le petit , y’a pas de copyright , et pis ça mange pas de pain.
– Ok, c’est que je m’y perds , moi , avec toutes ces communautés à la con. C’est fou ce qu’on paume comme temps, faut penser à tout… Les Arméniens qui fêtent Noël en Janvier, les melons, les feujs, les Comoriens, les Viets, les chépakoi et même les Corses, et pis les normaux.
– Monsieur le Maire, les Corses sont catholiques, ce sont les mêmes dates que les normaux.
– Ah bon, j’ignorais. Alors pourquoi chaque année on fait un truc spécial ? Bon , allez , revenons à nos moutons. Vous allez voir Jeanine, j’en tiens une bonne. Je l’ai trouvée ce matin au toilettes en réfléchissant, je suis un peu constipé en ce moment. Allez, accrochez vous … « Par vos traditions et votre dynamisme, vous participez à ce bien vivre-ensemble dans le respect de nos différences. « 
– Ahaaaahhhhaaaahhhh !!! Mouaaaaaaarffffff pfffrrrlll…. !!!!!
– Je savais que ça vous plairait, Jeanine.
– Ah , c’est parfait, Jean-Claude, vraiment parfait.
– Merci. Je sais, c’est ciselé, y’a tout, c’est impec.
– Rien à dire.
– On la gardera pour les Corses.
– Ah non, pas pour les Corses. Pas le mot « différence », ils vont se vexer. Ou alors on mettra  » spécificités  » au pluriel, toujours au pluriel, ça fait plus riche, comme pour les Antillais.Et puis il faudra pas dire dans le respect de NOS spécificités mais de VOS spécificités, ou plus habilement  » des spécificités du Peuple Corse « , mais on a le temps, c’est pour Noël.
– Oui « spécificités » c’est bien, j’aime bien, c’est pratique, c’est comme « valeurs« .
– Pas tout à fait Jean-Claude, « valeurs du peuple juif« , c’est à éviter, voyez vous, y’a comme une ambigüité, ça les vexerait.
– Une quoi ?
– Non rien, laissez tomber. Bon, la suite. Alors moi hier, aux toilettes, j’avais trouvé, attention vous allez vous marrer Jean-Claude, « Vous avez su prendre toute votre place dans le paysage économique et culturel marseillais, devenant ainsi des acteurs essentiels du développement de notre ville. »
– Roooooooohhh ! Vwwwwéééééé !!!!! Fan de chiche, c’est énorme ! Vous croyez pas qu’on en fait trop là ?
– Ben , faut ce qui faut et puis je l’ai lu à Muselier, il a compris. Donc ça passe pour tout le monde.
– Moi c’est le « culturel » qui me dérange.
– Ben vi, je sais, mais 2013 ? Moi je pense à 2013, Marseille Capitale de la culture, votre projet, votre enfant, Monsieur le Maire. alors je saupoudre, j’en mets partout.
– Oui, z’ avez raison, de toutes façons Marseille capitale mondiale de la culture, déjà ça fait rire, alors …
– Ca c’est sûr qu’y a du boulot …
– Ben vi, mais on allait pas organiser les Jeux Olympiques d’Hiver, non plus, alors question rapport subventions/contenu, c’est tout ce que j’ai trouvé.
– Non c’est bien, Jean-Claude, de toute façon, c’était ça ou le Mondial de beach volley, y’ avait plus rien d’autre sur le marché.
– Le beach volley, ça plaît plus que la culture, mais question subventions c’est peanuts, rien à gratter, bon allez, Jeanine, on termine « Je forme le vœu que cette fête, qui est dʼabord la fête des enfants, apporte à tous la paix et la prospérité et vous renouvelle mon estime et ma considération. »
– Wah wah wah, Jean-Claude … C’est bien ça, belle chute, mais juste un détail, l’Aid c’est la fête des enfants ? Parce que je ne savais pas ça.
– Ben j’allais quand même pas dire « qui est d’abord la fête du mouton ».
– Ouééé, c’est comme la dinde quoi, Noël c’est la fête des enfants, pas de la dinde. Ouééé, à la réflexion ça se tient, le sacrifice d’ Abraham, le mouton remplace l’enfant.
– Jeanine, vous ne voulez quand même pas dire qu’ils mangeaient les enfants, avant ?
– Ben non, c’est comme nous, Abraham n’a pas sacrifié une dinde.
– Le PS non plus, Jeanine, z’ avez vu, elle est toujours pas virée Sylvie, mouaaaaarf !!!!!! A propos des Corses, eux à Noël c’est dinde ou mouton ?
– Normal, je crois.
– Bon, ben voilà, on a fini ce putain de communiqué de l’ Aid des Frites.
– Fitr, Jean-Claude.

One response to “L’Aid des Frites”

  1. kobus van cleef says :

    pas l’aÏd des frites
    mais l’aïl , végétal annuel , alliacé quoi
    le truc qu’on bouffe en corée

    et ça reste cohérent, à la fois sur le plan diététique, gustatif et des interdits alimentaires

    bouffer des frittes avec de l’aïl , ça reste diététique , les amines aliphatiques de l’aïl contrebalançant ceux de la patate fritte
    de même , on peut se passer de bouffer de la barbaque , puisqu’il y a de l’aïl , d’ailleurs on sait jamais comment cette viande a été tuée , tournée vers la m….ou pas….

    affirmons le tout net , martelons le , les frittes, c’est avec l’aïl que ça doit se manger

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :