Ethnomasochisme et sans-frontièrisme

(quatre commentaires combinés ensemble) – date inconnue mais postérieure à mi-Septembre 2011

(…) Le gauchard de base , qui est au fond un post-chrétien sans spiritualité , non seulement appréhende le monde en permanence par la morale , mais il donne à celle ci une ambivalence : autant le Senestre est relativiste quand il s’agit de l ‘ Autre ( ce soi-même exotique et fantasmé ) , autant il est anti-relativiste et cureton quand il s’agit “des autres” , c’est-à-dire sa propre civilisation . Tolérant avec les Vendredi et implacable avec les Robinson.
C’est que le Senestre ne s’érige en fait qu’en juge de ses semblables , « l’Autre » étant par définition exempté du pêché originel , et de tous les pêchés subséquents . Le plus marrant dans cette affaire , c’est que cette vision est un héritage de tout ce que le Senestre rejette et déteste dans l’histoire des mentalités . Car il ne s’agit pas tant d’un prolongement du mythe du bon sauvage  que de celui de la certitude de l’absence d’âme chez le primitif . Cette exemption est un corolaire de son irresponsabilité supposée . On est en pleine mentalité coloniale .

On est surtout et comme toujours avec le Senestre devant la haine de soi , une pulsion de mort , un désir d’anéantissement . Au fond en étant contre la peine de mort , le civilisé rêve de se l’appliquer à lui même .

—————–

Les racines de ce discours “sans frontières” sont multiples . Toutes ont leurs sources dans l’une des innombrables utopies stratifiées par le temps , que l’homme occidental a secrété tout le long de son Histoire . Mais comment , au delà de l’universalisme et ses origines religieuses , ne pas faire un constat : c’est avant tout un discours de spolié et de spoliateur .
Cette posture , en effet , n’est audible que dans un monde où l’individu historique a été dépouillé de son territoire et est en passe d’être spolié de son héritage , n’ayant plus rien ou du moins pas grand chose , il est supposé n’avoir rien à perdre .

En ce sens, c’est un discours marxiste et même prolétarien , du moins en apparence . Il ne peut être assumé ou revendiqué que dans une société industrielle — et désormais post -industrielle — que l’exode rural massif d’une part et la massification des non-possédants d’autre part a modelé .

Puisque moi je n’ai rien , alors il ne doit pas y avoir de propriété , même (et surtout) au sens intellectuel .

Versailles , Lascaux , Étretat , le Mont Saint Michel , le champ du voisin , la forêt , la bagnole du mec plus riche , sa femme … : tout est à tout le monde.

Les deux façons de ne rien posséder ou de tout posséder — ce qui revient au même — ne sont qu’une . Abolir la propriété privée et la propriété commune (c’est à dire la patrie) , l’Histoire et l’identité . Frontières et propriété ne sont qu’une seule et même chose , héritage et identité étant leur complément .

Citoyen du monde , le monde m’appartient et je suis le monde . Comme le dit l ‘Internationale ” Nous ne sommes rien , soyons tout” , mais aussi “du passé faisons table rase”.
Il y a au premier degré quelque chose de séduisant dans ce refus radical du matérialisme , pensée très ancienne , probablement aussi vieille que l’humanité et du moins que la propriété et l’identité , et qui surgit parfois dans le religieux .

Certains grands schismes , catharisme , vaudois , ont travaillé ces concepts de dépouillement et d’abandon , et l’ Inde des Sadus en est encore la manifestation vivante , ainsi que certains ordres monastiques .

Mais ce qui sur le plan individuel , ou d’une petite collectivité , peut être une élévation spirituelle peut aussi se révéler une calamité pol-potienne lorsque l’utopie est mise en oeuvre à grande échelle , expérience en cours en Occident , au moins au stade verbal de la maladie gauchiste .

Outre le fait assuré qu’une bonne dose de Tartufferie sous-tend le discours ( Liebig réemploie sans le savoir le mythe romantique allemand du recours aux forêts , sauf qu’il n’ira pas , à aucun prix , pas plus qu’aucun de ses protégés vivre en ermite au milieu des grands chênes) , et outre encore l’évidence que revendiquer le droit à l’ état de nature alors qu’on sait pertinemment qu’il s’agit bien d’une question de culture ( c’est même le coeur du sujet) , il y a un vice de fond encore plus grave , toujours le même d’ailleurs .
Ce vice fondamental dans la pensée tiers-mondiste , abolitionniste , dans le discours de l’homme universel , c’est le piège , justement , de l’ethno-centrisme . Comment ne peut on pas comprendre que cette vision est , paradoxe risible , justement le fruit , l’héritage , d’une société spécifique indo-européenne , et qu’elle puise sa crédibilité dans une tradition qui elle même est une composante identitaire ? Commente pas voir que ce type d’utopie est strictement limitée au monde occidental et absolument pas partagée en retour par ceux qui en bénéficient ? Pour ceux -là l’affaire reste un mystère et un aubaine incroyable , d’ailleurs incapables de conceptualiser les motifs pour lesquels ils sont accueillis comme l’enfant prodigue , la plupart mettent ce miracle sur le compte de la jobardise et de la faiblesse des occidentaux devenus femelles . On ne peut pas leur donner tout à fait tort .

(…)

Bien sûr , j’ ajoute qu’une grande partie des gens qui pensent ou agissent en Occident semblent incapables de prendre en compte que leurs raisonnements ou aspirations sont internes à leur culture et n’ ont aucune valeur à l’extérieur . Ils confondent le dollar et la morale .
En effet miroir ceux auxquels ces généreuses pensées s’ adressent ne voient dans ce penchant que faiblesse ,calcul et stupidité .
Et ils ont triplement raison , car les calculateurs du camp occidental manipulent les faibles et se servent des idiots pour imposer un ordre qui n’a que les apparences ( même pas) des vertus dont il se drape .

(…)

Evidemment , puisqu’il ne s’agit que d’une posture , dont personne n’est prêt à payer le vrai prix , elle n’est jamais défendue que par de faux prolétaires , des nantis qui se sont attribués la fonction de porte parole . Les pauvres , les vrais , connaissent trop bien la valeur en sang et en sueur du peu qu’ils ont et du bien commun qu’est la patrie ( qui appartient à ceux qui n’ont rien d’autre) pour en faire cadeau au premier venu .
Mais les temps changent et siffloter “Imagine ” de Lennon dans les sassafras du camping commence à marquer son ringard et le Peuple aimerait bien que les intellectuels médiatiques cessent de lui refiler l’addition .
Tous ces gens , bien légers , auront une livre de chair à verser un jour ou l’autre comme prix de leurs caquetage , qu’ils ne comptent pas trop sur nous pour leur en faire l’avance , nous aurons assez de notre propre rançon.

Advertisements

3 responses to “Ethnomasochisme et sans-frontièrisme”

  1. MEMORY ONE says :

    Droit de vote des étrangers

    Father Mckenzie
    Commentaire Nº34 – 5/10/2008 – 11:05
    L’extension du droit de vote aux étrangers extra communautaires n’est pas une revendication émanant d’eux memes . Bien sur si la question leur était posée , ils ne la refuserait pas ,quelle aubaine , on ne refuse pas un droit nouveau , surtout s’il offre un statut plus proche de celui qui règle vos soucis , la nationalité . N’empeche , ce n’est pas une revendication venant des intéressés eux memes , plus soucieux de leurs conditions matérielles,et c’est très révélateur .
    C’est une revendication des politiques , et spécialement de la gauche qui croit trouver là un réservoir de voix naturel. La plus grande partie de la droite d’affaires suit , par désarmement idéologique , par conformisme, par calcul et pour ne pas paraitre “réactionnaire”. Mais le crime profite aux socialo-communistes (du moins dans l’immédiat, avant de contribuer à l’ émergence inévitable de partis ethnico-religieux).
    Cet angle de vue permet de dévoiler , mieux que les ratiocinations de philosophie politique , le caractère pernicieux et antidémocratique de cette réformé , par ailleurs anticonstitutionnelle. Voici , en effet, que des acteurs politiques demandent une sorte de bonus automatique , un avantage numérique qui ne peut se porter par définition que sur ceux qu y auront été favorables .
    Cela revient non seulement , comme il a été dit à briser la notion ancestrale de citoyenneté , déjà sémantiquement entamée , mais à fausser la base de la démocratie , le vote . Car chacune de ces voix , qui ne se porteront par essence jamais sur la droite nationale , anihile celle d’un opposant à la sociale -démocratie mondialiste et aux partis croupions qui la représente .
    Venant de gens qui bénéficient déjà de l’armada médiatique et du soutien de la plus grande part des structures étatiques , des lobbies et des réseaux discrets ou non ; qui changent les règles du jeu avant chaque élection , découpent les circonscriptions ,modifient les conditions d’obtention de groupes parlementaires aprés la partie et tous d’accord pour sauver le PC mourrant alors que la droite nationale n’ accède jamais à la représentation malgré des scores souvent considérables ; venant de gens donc qui ne cesent de faire barrage à la volonté populaire , votant au Parlement des lois qui soumisent à référendums seraient balayées , qui n’hésitent pas à contourner les décisions du peuple ” souverain” quand elle leur déplaisent , il ne s’agit , ni plus ni moins que d’un coup d’Etat .
    Oui, ce qui fait ressurgir cette ritournelle n’est pas une montée d’universalisme , un accès de rage de dents humaniste au moment où émergent d’autre urgences autrement plus vitales , c’est l’inquiétude . Il faut parachever les conditions de stabilité pyramidale du systeme avant la catastrophe économique , l’agenda est ancien et le gouffre des désillusions approche . Politique suicidaire qui produira des effets dramatiques , ceux qu’ espère l’ extrème gauche qui reve de son grand soir sans comprendre qu’elle tresse sa corde .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :