Sur Terra Nova

Passons le tissu de contre vérités , d’amalgames ,de chiffres faux , de syllogismes et d’argument d’autorités de cette lamentable chose dont la voix monte dans les aigus quand il remue du croupion sur sa chaise . Ce discours éculé ne trompe que ceux qui veulent l’entendre couiner .

On sait bien , par exemple , que le processus de ghettoïsation est causé par la volonté d’une frange importante des populations en cause de sortir leurs territoires de la République et que le versement à fonds perdus de sommes considérables , qui ont contribué à épuiser le pays , n’a aucun effet et n’en aura jamais tant que cette marge n’aura pas été mise hors d’état de nuire . Tout cela n’a rien à voir avec la volonté supposée des autochtones déclarés racistes bourgeois de ne pas cotoyer  » l’autre « et de s’attribuer les services publics et le reste , mais avec un mouvement naturel de white flight du à l’échec intégral des sociétés multiculturelles et à un véritable nettoyage ethnique par le feu et la menace mené par des criminels .

Non, plus intéressant est le fond du discours car ce qui en soutient la trame est pitoyable d ‘indigence intellectuelle quand on l’a exposé . Tout ceci repose en fait sur la notion de progressisme , concept marxiste habituellement réservé à la dynamique de la lutte des classes et ici ramené à son acception minimaliste du vent arrière opportuniste qui voudrait que tout ce qui est nouveau soit bien , tout ce qui est futur, inéluctable , positif et dans le sens de l’ histoire , fût ce objectivement une abominable régression politique , culturelle et morale et le déconnomêtre à cristaux liquides dut il exploser ; Ce qui est clairement le cas ici quand on ose nous expliquer que le passage du voile à la burqua montre le vrai visage progressiste de la France . Tout opposant à ce « Progrès » débile est un réactionnaire , anathème incapacitant supposer geler l’ adversaire sur pieds .

Eh ben oui bonhomme , nous sommes des réactionnaires , réactionnaires à ta connerie .

Pour le reste Terrenova , ne vends pas la peau du souchien avant de l’avoir tué , nous sommes encore cinquante millions dans ce pays et les minorités ne feront pas éternellement les lois . Un jour viendra bien où ce peuple autochtone que tu méprise et renvoie à sa disparition programmée comprendra à qui il à affaire et te rendras ce mépris , peaufine alors ta défense , piètre dialecticien , pour ce temps où il décidera de disposer de lui même .

Quand à la nouvelle clientèle que tu cibles , Ganelon , Bazaine , Alcibiade , elle n’aime guère les renégats ; tu penses l’embarquer ? Méfies toi qu’elle ne te jettes aux requins en cours de route quand elle aura épuisé tes services .
Néanmoins je te reconnais une chose , transfuge , héritier moral de Boudarel et de Bolo Pacha , toi au moins tu n’avances pas masqué pour enfumer Mamie Tranxène sur son déambulatoire , tu lui arraches directement la perf et lui expliquant qu’il faut laisser la place , c’est inélégant mais au moins direct , ça nous change des fins enculages chantournés de tes sucrés collègues .

Il t’en sera tenu compte .

Publicités

One response to “Sur Terra Nova”

  1. epsilon1963Epsilon says :

    Le Father il est unique, c’est notre Father à nous et on le garde.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :